Sysrq ou les touches magiques

Les touches magiques c’est bien. Quand tout est planté même le clavier, ça peut permettre de reprendre la main, ou au pire de rebooter sans toucher aux boutons physiques de la machine. Voici une liste des commandes pouvant être employées, présentées par « Le petit journal d’un linuxien novice ». Si cette option sysrq ne fonctionne pasLire la suite « Sysrq ou les touches magiques »

Installer WordPress dans Archinux

Ce sera une installation en local. Cela consiste à installer le serveur Lighttpd, le client et le serveur de base de données mysql, les dépendances s’il y en a (du moins celles qui sont obligatoires, mais pas les autres) et php ainsi que ses dépendances. Voici un extrait du log de pacman après l’installation: [2009-02-08Lire la suite « Installer WordPress dans Archinux »

Archlinux, mettre à jour depuis une autre distribution

Monter la partition root de Archlinux : exemple, mount /dev/sda6 /mnt/archlinux aller dans la partition montée et passer root. Si on veut chrooter, pour réaliser des tâches d’administration, il vaut mieux créer un environnement identique à celui que l’on obtient en démarrant la distribution. Pour réalise ça: