WordPress multilingue facilement

Différentes méthodes ont été décrites pour créer un site en plusieurs langues avec WordPress, avec plus d’inconvénients que d’avantages pour la plupart. Même Lumière de Lune, préfère un autre système de publication lorsqu’il s’agit de répondre à la demande d’un de ses clients. C’est à lire dans Quel CMS pour un site multilingue ?

Après avoir utilisé le plugin WPML quelques temps, je vais essayer maintenant de m’en passer. Et pour l’instant, ce sera sans utiliser la nouvelle fonction multisites de WordPress, ainsi que c’est conseillé ici.

Lire la suite

Publicités

#multilingue-wordpress

Bento 64bits RC1

Cet article est aussi disponible en anglais flag-england

Quelques jours de travail ont suffi pour sortir une première version Bento 64bits RC1, bâtie sur Ubuntu Mini Remix 12.04, et le fantastique outil Ubuntu Builder, comme l’a été Bento 32 bits. C’est un système qui devrait pouvoir être maintenu jusqu’en 2017, comme le sont les LTS officielles.

Bureau Bento 64bits

Plusieurs mois de travail avaient été nécessaires pour élaborer et améliorer Bento 32bits, grâce à quoi Bento en x86_64 a pu suivre la voie déjà tracée, ce qui a permis de gagner beaucoup de temps.

Elle est désormais prête à être testée dans les conditions les plus dures !

Matériel conseillé: ordinateur doté d’un processeur Intel ou AMD 64bits, 768 Mo de RAM minimum pour une utilisation confortable.

La version 64bits ressemble pour l’instant beaucoup à sa petite sœur en 32bits, même look, même agencement, seul le noyau, et pour l’instant, la liste des applications, diffèrent quelque peu.

Elle est livrée avec un kernel 3.11, mais pourrait dans une prochaine version être dotée d’un noyau 3.8, qui semble tout aussi performant, mais moins gros. En programmes utilisateurs il y a Libreoffice pour le traitement de textes, Mousepad pour l’éditeur de textes, un navigateur web, evince pour lire les pdf, Xchat pour visiter les salons IRC, Xnoise pour la vidéo et l’audio, deadbeef en lecteur audio léger, et quelques programmes en ligne de commande.

Bento 64bits RC1 semble très stable. Cependant, ce sera aux testeurs de nous dire ce qui peut manquer pour l’améliorer.

Téléchargements

http://phillw.net/isos/bento-ubuntu-remix/
bento-x86-64-12.04.4-RC1.iso   15-Mar-2014 03:51    698M
bento-x86-64-12.04.4-RC1.iso.md5sum   15-Mar-2014 03:51    63

http://linuxvillage.org/Downloads/ISOS/LinuxVillage/Ubuntu/
bento-x86-64-12.04.4-RC1.iso   15-Mar-2014 03:51    698M
bento-x86-64-12.04.4-RC1.iso.md5sum   15-Mar-2014 03:51    63

 

#bento-64bits, #ubuntu-builder, #ubuntu-mini-remix, #ubuntu-openbox-64-bits

Bento Ubuntu Remix RC

 Cet article est aussi disponible en anglais flag-england

Bento Ubuntu Remix est une version remixée de Ubuntu, utilisant principalement le gestionnaire de fenêtres léger Openbox en tant que bureau.

Elle est développée depuis 2012 à partir du gestionnaire de fenêtres Openbox auquel s’ajoute openbox-menu, un programme qui fournit les menus des applications dans l’environnement minimaliste Openbox.

L’objectif de cette distribution est de pouvoir fournir à tous les utilisateurs un système aussi léger que possible sans sacrifier le confort d’utilisation. Tout comme le bento, elle est facilement modifiable afin de satisfaire les simples utilisateurs aussi bien que ceux qui aiment personnaliser entièrement leur environnement de bureau. Elle est construite sur Ubuntu 12.04 afin de procurer une base solide et fiable pour une utilisation quotidienne de l’ordinateur.

L’installation comporte les programmes Abiword et Gnumeric pour la bureautique, Gthumb pour la gestion des photos, Midori pour surfer sur Internet, Sylpheed et bogofilter pour la gestion des mails et le filtrage des spams, Cups, system-config-printer-gnome et d’autres programmes pour configurer une imprimante et un scanner, le client torrent Transmission, le lecteur audio/vidéo et gestionnaire de fichiers multimédia Xnoise,  petit et puissant, des outils pour l’accessibilité disponibles dans les dépôt. Une liste des applications plus complète se trouve en bas de page.

Cliquez sur les images pour visiter la galerie. Passez à la suivante avec les flèches ou en cliquant dans l’image pour afficher la suivante:


Écran au démarrage

En appuyant sur une touche du clavier avant deux secondes on accède à l’écran du choix des langues puis à plusieurs choix de démarrage. Dans le cas contraire, on sera amené à une fenêtre où on pourra encore choisir la langue, ainsi que le mode installation ou le mode «essayer sans installer».

Téléchargements

Édition du 16 Janvier 2014:

Merci de remplacer tous les liens ci-dessous par ceux que vous trouverez ici (modifications en cours, à suivre):

http://linuxvillage.org/Downloads/ISOS/LinuxVillage/Ubuntu/

En effet, Nazral (utilisateur Archlinux), qui a gentiment prêté son espace tyruiop.eu pour héberger les fichiers des projets que je mène depuis quelques années, a déménagé pour d’autres contrées ce mois-ci. Je lui souhaite un super voyage et de merveilleuses aventures en route ! Je le remercie vivement pour le service rendu et pour sa générosité.

Les liens vers l’espace offert par phillw sont toujours valides ! Merci à lui également.

La version bento-ubuntu-remix-RC-linux-3.2.0-56_non-pae-i386-2012.04.3.iso comme son nom l’indique est fournie avec le noyau courant de la version 12.04 et convient pour les ordinateurs dont le CPU n’offre pas l’instruction PAE. Zram n’y est pas installé. (Voir bug #1246664)

La version bento-ubuntu-remix-RC-linux-3.2.0-57-generic-i386-2012.04.3.iso, mise en ligne 10 jours après les autres fichiers ISO présentés ici, est fournie avec un noyau qui n’est pas encore dans les dépôts courants. Cette version du kernel vient du dépôt update proposed et comporte la correction d’un bug qui empêchait zram-config de démarrer le module zram correctement. Ce module zram est très intéressant à activer, afin d’optimiser la mémoire vive. (Voir le bug #1246664)

L’image disque bento-ubuntu-remix-RC-linux-3.8-fake-pae-i386-2012.04.3.iso est fournie avec le noyau 3.8.x et le ppa fake-pae de Bernd Kreuss , lequel permet de démarrer des machines dotées de l’instruction PAE sans toutefois être détectée (Je n’ai trouvé aucune page qui en parle en français, voir https://help.ubuntu.com/community/Lubuntu-fake-PAE). Certains Pentium M et Celeron M sont affectés par ce problème. zram-config y est installé.

bento-ubuntu-remix-RC-linux-3.11-i386-2012.04.3.iso est fournie avec le noyau 3.11. J’ignore ce que ce noyau apporte de plus, hormis être nettement plus gros que les précédents. Il est livré avec zram-config installé.

et maintenant Bento Ubuntu Remix est aussi disponibles sur l’espace web de phillw ! http://phillw.net/isos/bento-ubuntu-remix

Liste complète des applications

Bureautique
Abiword
Gnumeric
Evince

Internet
Midori
Sylpheed + Bogofilter

Gestionnaires de fichiers
PCManFM 1.0
Midnight Commander (mc, semi graphique)

Éditeur de textes
Mousepad

Webcam
Guvcview

Mail
Sylpheed
Sylpheed-i18n
Bogofilter

Accessoires
File-roller (archiveur)
Galculator (calculatrice)
Xournal (prises de notes au stylet + annotation de fichiers pdf)

Graphisme
Gthumb (gestionnaire de photos)
flphoto (accès aux photos pour certains APN MPT-PTP)
Gpicview (visionneuse d’images)

Locales française
language-pack-fr
language-pack-fr-base
language-pack-gnome-fr
language-pack-gnome-fr-base

Scanner
Simple-scan

Table de caractères
Gucharmap

Client torrent
Transmission

Multimédia
Xnoise (gestion et lecture de vidéos et de fichiers audio)
Radiotray (lecteur radio en zone de notification)
Deadbeef (lecteur de musique simple)
Brasero (graver des CD)
Gnome-alsamixer (réglage du volume)
Volumeicon-alsa (contrôle du volume pour la zone de notification)

Dont des codecs divers
libmatroska5
gstreamer0.10-nice
gstreamer0.10-plugins-bad
gstreamer0.10-plugins-bad-multiverse
gstreamer0.10-plugins-base-apps
gstreamer0.10-tools
gstreamer0.10-x

Outils système et préférences
Network-manager-gnome (gestion des connexions internet)
Bleachbit (nettoyage de votre système)
Htop (surveiller et gérer les processus)
Sakura (émulateur de terminal)

Dont gestionnaire des applications
Logithèque Ubuntu (Choisir et installer des programmes)
Synaptic (Installer, désinstaller et mettre à jour tous les programmes en deux clics)
Gdebi (Installer occasionnellement un paquet Ubuntu hors dépôt)
Update-notifier (gestion et rappel des mises à jour à faire)

Programmes en mode texte
Imagemagick (suite d’outils pour manipuler des images)
Lftp  (client ftp en ligne de commande)
Openssh (server et client)
Testdisk (récupération de partitions)
Sdparm (manipuler les paramètres des périphériques SCSI)
Hdparm (manipuler les paramètres des périphériques IDE)
Foremost (récupération de fichiers supprimés)
Lshw (lister les composants du matériel)

De nombreux programmes supplémentaires sont disponibles sur les dépôts. En outre, plusieurs sources venant de la communauté ont été ajoutées, en particulier pour obtenir une version récente de la suite bureautique Libreoffice ainsi que plusieurs autres programmes déjà intégrés dans Bento. Vous trouverez plus d’information au sujet des ppa sur le site de documentation Ubuntu-fr.org.

Remerciements

Merci à tous ceux qui ont permis la création de cette version: merci aux programmeurs dont le code est utilisé pour son élaboration, aux artistes qui ont créé les différentes parties constituant le thème, merci aux testeurs dont les retours d’expérience on permis de l’améliorer version après version depuis 2012.

Dégagement de responsabilité

Bento Ubuntu Remix n’est pas un projet officiel de Canonical. Il est à votre disposition sous licence GPL sauf pour les parties du système qui peuvent être sous d’autres licences, libres ou non libres de droit, tels que certains firmwares dont la redistribution est autorisée, lesquelles licences se trouvent dans le système sous /usr/share/doc/linux-firmware/licenses. Les licences pour les autres paquets constituant le système sont sous /usr/share/doc dans leurs répertoires respectifs.

Bento Ubuntu Remix est fournie sans garantie aucune: nous ne pouvons être tenus responsables d’une quelconque casse de votre système ou de votre matériel. Nous ne fournissons aucune garantie.

Ubuntu© et Canonical© sont des marques déposées de la Société Canonical. Pour plus d’informations (en anglais):

#bento-ubuntu-remix, #gnulinux-leger, #openbox, #openbox-facile

PCLinuxOS Education (en)

Author Darrel DJOHNSTON, link topic : PCLinuxOS Edu

PCLinuxOS Education Desktop image

PCLinuxOS Education

Size: 641MB

Md5Sum: 01748f6334b4fffa796507dc594b1d7f

Produced by: Melodie, Crow and the testers with their chlidren. Theme by Timeth, built on a wallpaper made by Ruel24.

User Level: Children

Info: PCLinuxOS Education is constructed around the window manager Openbox and a few additional programs, to form what is an extremely fast-performing and energy-saving desktop environment. Maintained by an international community of developers, it comes with a beautiful interface, multi-language support, standard keyboard short cuts and additional features like tabbed file browsing. Openbox uses less CPU and less RAM than other environments. It runs especially well on computers with low hardware specifications, such as netbooks, mobile devices (e.g. MIDs) or older computers.

Features
  • Kernel 2.6.38.8-bfs kernel for maximum desktop performance.
  • Full Openbox Desktop.
  • Nvidia driver support. ATI fglrx can be added later.
  • Multimedia playback support for many popular formats.
  • Wireless support for many network devices.
  • Printer support for many local and networked printer devices.
  • Addlocale allows you to convert PCLinuxOS into over 60 languages.
  • LibreOfficeManager can install Libre Office supporting over 100 languages.
  • OOo4Kids Manager can install OpenOffice For Kids in 17 languages.
Highlighted Applications

GCompris – a high quality educational software suite comprising of numerous activities for children aged 2 to 10

Some of the activities are game orientated, but nonetheless still educational. Below you can find a list of categories with some of the activities available in that category.

  • computer discovery: keyboard, mouse, different mouse gesture, …
  • algebra: table memory, enumeration, double entry table, mirror image, …
  • science: the canal lock, the water cycle, the submarine, electric simulation …
  • geography: place the country on the map
  • games: chess, memory, connect 4, oware, sudoku …
  • reading: reading practice
  • other: learn to tell time, puzzle of famous paintings, vector drawing, cartoon making, …

Currently GCompris offers in excess of 100 activities and more are being developed. GCompris is free software, that means that you can adapt it to your own needs, improve it and, most importantly, share it with children everywhere.

Childsplay – a collection of educational activities for young children and runs on Windows, OSX, and Linux. Childsplay can be used at home, kindergartens and pre-schools. A fun and safe way to let young children use the computer and at the same time teach them a little math, letters of the alphabeth, spelling, eye-hand coordination etc.

Childsplay is part of the schoolsplay.org project.

Omnitux – The project aims to provide various educational activities around multimedia elements (images, sounds, texts)

Types of activities

Associations, items to place on a map or a schema, counting activities, puzzles, card faces to remember…

Multiple languages support :

  • German
  • English
  • French
  • Italian
  • Polish
  • Portuguese
  • Spanish

Available for Linux and Microsoft Windows.

  • Gamine : the game for the youngest. Starting age of 18 months when your child starts climbing on your knees and messing around your desktop with the mouse, hop ! Start Gamine, and the child will have colorful shapes and music reacting to the moves of the mouse, leaving your desktop alone, and discovering that the move of the mouse has an action !
  • gTans : A tangram game offering plenty of possibilities, and very configurable
  • Tuxtype : to learn and improve typing while feeding Tux
  • Tux Paint : to draw and paint. A set of thumbs are installed, more can be installed later
  • TuxMathScrabble : a game to learn maths while playing scrabble with Tux
  • Scratch – An astounding programming language for everyone. While building stories and scenes, you will learn and teach development to young children, and many projects which can be downloaded for use can be found at the main site. Scratch: Create interactive stories, games, music and art – and share them online.
  • Okawix – Okawix is an offline reader that allow you to download the content of Wikimedia projects, with or without pictures, in order to then access it offline. (Okawix’s library includes the 253 languages of the various projects of the Wikimedia Foundation such as Wikipedia, Wikisource, Wiktionary, Wikiquote, Wikibooks).
  • Labyrinth – mind mapping
Other programs included
  • Firefox- Web Browser
  • PCmanFM – File and Desktop Manager
  • Evince – Document viewer
  • VLC – media player for nearly any kind of multimedia format
  • DeadBeef – music player
  • MTPaint and MTPaint Screenshot – Painting and Screenshot Program
  • Viewnior – Graphic Viewing Program
  • File-Roller – Archive manager
  • Gnomebaker – CD/DVD Burning Program
  • Leafpad – Light Text Editor
  • Geany – Text Editor with syntax highlighting
  • PCLinuxOS Control Center
  • Synaptic package manager
  • Obconf – Openbox Configuration Manager

12,000 additional programs available from our Synaptic Software Manager after installation to your computer.

Hardware requirements
  • Processor : Modern Intel or AMD processor.
  • Memory & storage : RAM : 384 MB minimum, 1 GB recommended.
  • Hard disk : 3 GB minimum, 10 GB or more recommended if you plan to install additional software from our repository.
  • Video card : nVidia, ATI, Intel, SiS, Matrox, VIA.
  • 3D desktop support requires a 3D instructions set compatible card.
  • Sound card : Any Sound Blaster, AC97 or HDA compatible card.
  • Other : CD/DVD drive required or PC capable of booting from USB

Normal user is school and password is school.

To install to hard drive, login as user root at the login screen. Password is root.

Second version, special Christmas

This version brings a few new things, such as start speed greatly enhance for Gcompris in the Live CD, additional codecs to use video DVD’s in VLC, and Xsnow which lets the snow fall on the screen, for the greatest pleasure of the children. Xsnow is a program which last version dates of 2001, however… it works !

See on the following pics how it goes

Edu Desktop Preferences

Special menu preferences and effects

Snow is falling, Santa Klaus goes by with his sledge pulled by the reindeers and while gusts of wind are blowing !

Download

See this post about enhanced security on internal partitions. http://www.pclinuxos.com/forum/index.php/topic,96316.0.html

PCLinuxOS Edu is not available in the repositories. Please download it from here:

PCLinuxOS Education (please get the latest version along with the md5sum file).

Please visit also PCLinuxOS Live USB Creator overview, Linux Live USB User’s Guide, and Unetbootin installation instructions.

PCLinuxOS Bonsai -en-

It all started at the beginning of July 2010, after a request to make a core version was published on the community projects forum « mypclinuxos.com/forum ». After this request, a member of the PCLinuxOS community, known as « etjr », created a minimal ISO, a core version without a gui, built with the PCLinuxOS rpms from the repository.

I stumbled upon this chance, to create a tiny PCLinuxOS Openbox version. This kept numerous days busy, for myself and several willing testers at the PCLinuxOS.com forum. We now have a minimalist version of PCLinuxOS Openbox in English, and one localized in French, with the code name « bonsai ». This smallest version of PCLinuxOS has a gui and is installable.

It is available here:
pclinuxos-openbox-bonsai-2010.11.iso
pclinuxos-openbox-bonsai-2010.11.md5sum

and also here, incase the first link would come to be unreachable:
pclinuxos-openbox-bonsai-2010.11.iso
pclinuxos-openbox-bonsai-2010.11.md5sum

The size is 261 MB for the English version and 290 MB for the French version.

Here is the list of the programs and the main features:

Kernel:
*Kernel 2.6.33.7 pclos.6.bfs

Panel:

  • Lxpanel, with shutdown-dialog.py for the control buttons « Restart/Shutdown/Logout ».

System:
*Control Center PCLinuxOS (PCC = Central Graphical User Interface to configure the system)
*Synaptic to manage the programs and system updates
*Openbox to manage the windows, with the theme Island Caye
*Obconf to configure Openbox
*Openbox-menu to provide an application’s menu always up to date in the right-click (pipe menu relying on menu-cache library, from the Lxde project)

  • GTK2 theme Elegant Aurora

User programs:

  • Midori 0.2.9 to surf the web
  • PCManFM 0.9.9 to manage files and destkop
  • Geany to edit texts
  • mc to manage files and edit texts (with mcedit)

Monitoring:

  • net_applet
  • htop

Other programs:

  • ssh
  • lftp

To keep the system clean:

  • Bleachbit

Particular program:

  • rzscontrol, from the Compcache project, installed and configured, to create a RAM based block device (named ramzswap) which acts as swap disk

Optionally, it is possible to use feh to manage the background and also possible to not use icons on the desktop. In addition, it is possible to change the default configuration files from ~/.config/openbox : autostart.sh, menu.xml and rc.xml. (As a guide, please take the time to read the comments in the files.)

At last, there is also a sprinkle of fantasy, with desktop effects : transparency, fadings, shadows.
Theses effects are provided by the program xcompmgr-dana, thanks to the patch from Dana Jansens (Openbox project), which brings transparency to xcompmgr, and thanks to CalimeroTeknic’s configurations (ArchCtk project) from whom I borrowed the script and the configurations.
This is where you can activate these effects from the (right-click) Preferences menu. They can be activated or deactivated on the fly.

A few screenshots to show how the desktop looks

With the right-click menu:

With the Lxpanel menu:

Icon launchers in PCManFM 0.9.9:

Compcache ramzswap control:

The goal was to make a version as small as possible, and then to be personalized by whatever the user wanted to add. This would allow for “creative customization”. But this could be rather easy if you would consider using directly the cli.iso created by etjr : the ISO, 175 MB large, could perfectly fit this use. However, experience shows that starting from cli.iso is a hard task and needs more than average knowledge and also some research. Therefore the next criteria has been to change it so that it works easily for most users. Yes, but up to what limit ?

This limit is reached BEFORE installing non free drivers and firmwares. There are two reasons for this : the first one is that it takes much space, and the second reason is that the people who will need them will find it easy to install one that they need, or to recreate a version containing several, using the « mylivecd » script. (The script – mylivecd – is a program meant to create a bootable iso image from within a running PCLinuxOS, which is provided in all PCLinuxOS versions).

Another reason for limiting the amount of installed programs in PCLinuxOS Openbox Bonsai is that the components installed in it can also be removed easily in order to create for example, a web server without X, a file server, or a version yet smaller… and still containing the pinch of additional programs that make it work well on the machines where the distribution has been tested.

So, what makes this version easy to use for most people ? What makes it easy to handle, is the fact you can install it with the graphical mode, as in any other PCLinuxOS version, because the distribution doesn’t provide a text mode install actually, and what makes it easy to start with is because of the numerous days of testing by users from numerous countries who were interested in the project. These beta testers have been testing and have brought feedback to the main PCLinuxOS forum during several months.

These have been reviewed – wired and non wired internet connections with mandi, ppp and pppoe, Ntfs partitions access. Also thoroughly tested is the ability to install and use the printing packages, and the bugs in the PCManFM file manager which is still in development, and many more that will not be listed here.
All of this feedback, while bringing issues to solve, have led to deep researches from an « advance beginners » team, searching step by step, where the problem could be located and all the issues have been solved.

Even Texstar, the creator of the PCLinuxOS distribution came and gave helpful information on the way.

You may wish to visit the thread: PCLinuxOS Openbox Bonsai 2010.11.13 – who wants to test ?

Budget Telecom FAI… de pointe

Ayant le souhait de changer de FAI, pour cause de tiédeur – mon FAI actuel a des sautes d’humeur dans la connexion et je n’aime pas ça du tout, aussi un nouveau provider… euh, fournisseur de connexion le remplacera-t-il certainement bientôt.

Le choix étant de plus en plus ténu, je vais tout de même voir du côté de mon fournisseur de téléphonie. Après tout côté téléphone ça fait quelques années que les factures sont tout ce qu’il y a de plus raisonnables.

Et là dans les CGU : Conditions Générales d’Utilisation, d’un coup c’est LE DRAME. Bientôt personne ne pourra plus accéder à leurs services ! En effet, à la date tout de même récente du 22/07/2010  dans les conditions applicables on peut lire:

1.5.1 Le Client doit disposer :

  • d’une Ligne éligible à l’ADSL.
  • d’un ordinateur PC équipé d’un processeur cadencé à 300Mhz minimum et de l’un des systèmes d’exploitation suivants :

Microsoft Windows 98 SE, Millenium, 2000 ou XP et d’une mémoire vive d’au moins 128 Mégaoctets,

  • d’un port USB actif ou d’un port Ethernet et/ou un équipement Wi-Fi (intégré ou externe de type clé),
  • d’une Box spécifique fourni par la Société,
  • d’un poste téléphonique à fréquence vocale.

L’utilisation des Services hors du cadre ci-dessus se fera sous l’entière responsabilité du Client et sans garantie ni support technique de la part de la Société.

Voici les références:

http://www.gestiondoc.com/pdf/CGV_club_budget.pdf

J’ai trouvé ça très drôle… pas vous ? 😀

D’autant que seules tournent régulièrement chez nous… des distributions GNU/Linux diverses z’et variées \o/ !

#cgu, #fai

Versions personnalisées de PCLinuxOS

J’ai fait plusieurs versions successives en procédant de la manière qui me semblait le plus juste, pour faire de nouvelles versions plus conformes à ce que j’aime dans une distribution : localisée en français, deux champs pour les identifiants de connexion et pas plus, ni offre de se connecter en root ni autres options curieuses… (voyez dans d’autres de mes billets au sujet des remasters avec mklivecd… je ne parle pas de mkliveusb, mais il existe aussi, d’ailleurs).

Puis, j’ai découvert la méthode préconisée par Texstar, le développeur de PCLinuxOS, et j’ai pu ainsi apprendre une ou deux choses utiles de plus.

Remaster pour distribution

Éléments requis:

  • Un live CD PCLinuxOS
  • Une partition libre sur le disque dur. (Peut être fait dans VirtualBox également)
  • Un gros fichier de swap (2 Go recommandé)

Démarrez sur le live CD. Connectez vous en mode root. Éditez /usr/share/draklive-install/drakelive-install et commentez les lignes suivantes à l’aide d’un # en début de chacune de ces lignes:

# enable back some disabled services
require services;
services::start_service_on_boot($_) foreach qw(dkms anacron atd crond syslog);
sync_logs();

  1. Automatically delete the guest account on first boot

system(« chroot $::prefix touch /etc/delete-guest-account »);

  1. Setup for root password and create new user at 1st boot

system(« rm -f $::prefix/etc/sysconfig/finish-install »);
system(« touch $::prefix/etc/sysconfig/finish-install »);

open FINISH, ‘>’, « $::prefix/etc/sysconfig/finish-install »;
print FINISH « FINISH_INSTALL=yes\n »;
print FINISH « LICENSE=no\n »;
print FINISH « LANGUAGE=no\n »;
print FINISH « KEYBOARD=no\n »;
print FINISH « TIMEZONE=no\n »;
print FINISH « NETWORK=no\n »;
print FINISH « AUTHENTICATION=no\n »;
print FINISH « USERS=with_root\n »;
print FINISH « USER_AUTOLOGIN_FIRST=no\n »;
print FINISH « GLX=no\n »;
close FINISH;

Sauvegardez le fichier.

Note : j’ai remarqué ce ce fichier ne contient pas ces lignes présentées ainsi lorsque vous démarrez sur le live CD, mais il ressemble à ça après l’installation par contre. Je m’en suis arrangée, sachant que l’intérêt est de faire une installation qui ne va pas utiliser dkms et harddrake pour reconnaître le matériel : parce que d’une part, au premier reboot après installation, ils seront activés à nouveau, (c’est prévu dans les scripts de post-installation, si j’ai bien tout compris) et ensuite, ça permet de gagner du temps sur le boot du live CD qui va en résulter, car dkms et haddrake seront désactivés à ce moment là.

Installation:

Cliquez sur le lanceur de l’installation qui est sur le bureau. Quand l’écran vous invitant à supprimer les drivers vidéo apparait à l’écran, cliquez sur le bouton « Cancel ». L’installeur continuera ensuite l’installation en conservant les drivers Nvidia et ATI.

Je sélectionne généralement « partitions personnalisées » et je crée une partition / (dite « root », ou « système », celle qui contiendra tous les répertoires du système d’exploitation), pour réaliser mon installation.

Ceci installera une réplique exacte du live CD, préservant le compte invité et prévenant les services désactivés d’être démarrés.

Connectez-vous sur votre nouvelle partition en mode root. Revenez sur le fichier modifié, et restaurez les sections commentées dans draklive-install (n’oubliez pas).

Si vous voulez économiser de l’espace sur votre Live CD, éditez /etc/rpm/macros et ajoutez la ligne %_excludedocs 1 Ceci empêchera tout fichier de documentation de s’installer lors d’une mise à jour par Synaptic ou lors de l’ajout d’une application. Après installation, après suppression ou mise à jour de vos applications revenez sur ce fichier et changez la ligne pour %_excludedocs 0 ou supprimez-la.

Note : ça peut être une bonne idée, pour une distribution installée à fins de création de remasters, pour le mettre en place entre deux créations de remasters. Il ne s’agit pas d’oublier de remettre la ligne à 0 avant de remastériser, sinon les pauvres utilisateurs qui vont l’installer après n’auront jamais les docs dans leur système (cela leur sert-il à quelque chose, me direz-vous ? 😀 )

Après avoir fait vos mises à jour, vous pouvez gagner encore plus de place en supprimant les fichiers suivants:

le répertoire /usr/share/man (la plupart des utilisateurs de machines de bureau n’en auront jamais l’usage)

/!\  Le paragraphe qui précède est une traduction des paroles de Texstar. Imaginez-vous qu’il est hors de question que je fasse une chose pareille. :>

Moi supprimer les man ? Eh bien seulement ceux qui sont en langue autre que français ou anglais : sous /usr/share/man, il y a un certain nombre de répertoires comportant des noms explicites : it, es, ru, et ainsi de suite. Pour un remaster à l’attention des utilisateurs francophones, Ce sont uniquement ceux-là que je supprime.

Personnalisations:

Un répertoire intéressant, est le répertoire /etc/skel. Quand un nouvel utilisateur est créé, tous les fichiers de /etc/skel sont copiés dans le répertoire de l’utilisateur. Si vous décidez de modifier des configurations dans KDE, assurez-vous de copier le fichier .kde de root dans votre /etc/skel de sorte à ce que le nouvel utilisateur qui sera créé à l’issue de l’installation bénéficie de vos personnalisations. Les utilisateurs de Gnome copieront .gconf, .gconfd, .gnome2, .gnome2_private dans leur répertoire /etc/skel.

Note : pour me simplifier, je fais un cp -Ra en root sur tout le répertoire /home/guest vers /etc/skel, puis je vais dans /etc/skel et je supprime quelques fichiers et répertoires inutiles, je vide le bash_history…

Il y a 3 domaines qui peuvent influencer vos possibilités de créer un remaster. Assurez-vous que la partition que vous remastérisez ne contient pas pour plus de 4 Go d’applications installées. Assurez-vous que d’autres partitions ne soient pas montées quand vous lancez une commande remasterme ou mklivecd. Désactivez toute entrée dans fstab qui contient une ligne tmpfs. Après avoir enlevé les entrées, redémarrez de sorte à ce qu’aucun système de fichier en ram ne soit créé.

Exemple de choses à enlever (nda:où désactiver) dans /etc/fstab:

none /tmp/jack tmpfs defaults 0 0
none /tmp tmpfs defaults 0 0
none /dev/shm tmpfs defaults 0 0

Maintenant que vous avez votre installation configurée, vous pouvez lancer remasterme dans la console et créer une nouvelle image iso.

Note : et Texstar concluait:

Amusez-vous bien !
Tex

#master_the_remaster, #pclinuxos, #remaster