Préparer un nouveau remaster PCLinuxOS

En tout premier, installer un nouveau fichier sources.list, comme indiqué sur ce post : [Synaptic] Des dépôts à jour – fichier sources.list à jour.

Puis, recharger la liste des paquets, configurer les préférences pour ne pas garde de paquets en cache et faire une mise à jour complète.

Installer Bleachbit afin de nettoyer tous fichiers devenus inutiles. Lancer Bleachbit une fois en mode utilisateur : configurer la ou les langues à conserver dans les préférences.

Lancer une fois Bleachbit en root avec la commande : kdesu bleachbit si on utilise KDE, gksu bleachbit si on utilise Xfce4 ou Gnome, donner le mot de passe root à la petite fenêtre qui le demande, configurer la ou les langues à conserver, dans les préférences, puis afficher les fichiers à supprimer, regarder lesquels ils sont, et les supprimer.

Dans la version Xfce4 en FR et EN en cours de test[¹], j’ai ajouté une entrée de menu pour pouvoir lancer Bleachbit en mode root. Le mot de passe sera demandé directement.

Ensuite je tenterai un remaster en chroot depuis l’installation PCLinuxOS voisine.

Les répertoires à nettoyer : sous /root, certains fichiers conservant l’historique des fichiers ouverts récemment, des logs de synaptic, des répertoires d’applications utilisateur ayant été lancées, peuvent être effacés. (Il faut afficher les fichiers cachés). Sous /var/log, tous les logs peuvent être supprimés. Si on est en chroot, on peut aussi supprimer tous les fichiers sous /dev à l’exception de trois d’entre eux : console, null et zero.

Sous le home de l’utilisateur, même chose que sous /root, sous /etc suprimer le contenu du répertoire skel (mais pas le répertoire skel) et y copier tout le contenu du home utilisateur, sauf le répertoire temporaire que l’on y crée pour y déposer le remaster, qu’on nommera temp, pour ne pas le confondre avec tmp.

On peut aussi supprimer les locales inutiles dans /usr/share/man/locales. Sous /usr/share/docs tout peut être supprimé, sauf HTML.

Ce listing n’est pas définitif. (démonter toute partition externe avant de commencer, si on lance mklivecd depuis le système en fonctionnement, vérifier que le swap soit sur on… )

[¹] La version en cours de test étant parfaitement fonctionnelle, et ne nécessitant que deux ou trois détails sans gravité à corriger, comme un fichier vimrc qui traîne dans le home de l’utilisateur, et un ou deux paquets comme evince, et printer drake, je vais m’attaquer rapidement à la description complète afin de pouvoir la présenter lors de sa prochaine diffusion. En attendant, pour essayer, c’est ici:

PCLinuxOS-2009-Xfce4-fr-6-Aout.iso

PCLinuxOS-2009-Xfce4-fr-6-Aout.md5.txt

Publicités

#pclinuxos, #pclinuxos-fr, #remaster, #xfce4