Mise à jour de 2.3 à 2.5.1

Mise à jour retardée pour cause de bug

Il y a quelques temps, un mois pas plus, j’ai remis à plus tard la mise à jour des blogs, pour cause d’échec lors du passage à la version 2.5. Un bug empêchait d’utiliser les « jolies urls » configurables directement depuis l’interface d’administration, et provoquait l’inaccessibilité des pages statiques, bug que j’ai signalé sur le forum francophone, et qui fut brillamment pris en charge par un membre de la communauté.

Comme maintenant la version 2.5.1 est disponible et a corrigé tout de même 70 bugs, c’est intéressant de s’y mettre.

Le HowTo

D’abord, on télécharge la version 2.5.1 en français sur cette page. Ensuite on crée un répertoire WordPress-2.5.1-fr quelque part dans son /home, (je ne sais pas comment ça se passe ailleurs que sous GNU/Linux) et on décompresse le zip dedans: unzip paquet.zip.

Après on lit la page relative aux nouveautés en matière d’installation sécurisée, et on modifie son fichier wp-config.php (installé à la racine du site) en conséquence. Une fois cela fait, il faut l’uploader pour écraser celui qui n’est pas encore sécurisé.

Export du blog

Puis commence le travail proprement dit. Au lieu de m’embêter à sauvegarder la base de données, ce qui jusqu’ici ne m’a jamais aidée lorsque j’ai eu des problèmes à résoudre (en particulier lorsque j’utilisais précédemment un autre moteur de blog un peu difficile à mettre à jour), je vais tout simplement exporter mon blog au format xml depuis l’interface d’administration. J’ai déjà employé cette méthode pour réinstaller un blog complet à neuf sous WordPress, c’est le top de la simplicité !

Export des liens du blogroll

Il ne me manquait que le blogroll, et j’ai appris depuis qu’il suffit de récupérer le fichier wp-links-opml.php qui se trouve à la racine du site, puis de le réimporter sur le nouveau blog, et le tour est joué. (Menu Gérer, import/export de l’interface d’administration, quelque chose comme ça).

Ainsi ces deux fichiers sont suffisants pour garantir une restauration complète du contenu du blog en cas d’insuccès de la mise à jour.

Le fichier wp-links-opml.php devra être récupéré depuis un client ftp, car rien n’est prévu jusqu’ici dans l’interface d’administration pour y accéder, contrairement à l’exportation des articles du blog.

Autres à sauvegarder

Si vous avez d’autres fichiers ou répertoires irremplaçables, faites-en un import : gallerie photo, répertoire upload avec des fichiers divers, modifications «en dur» dans les fichiers du blog…

Le HowTo upgrader chez WordPress

En guise d’aide mémoire, il y a une page de documentation contenant un mode d’emploi de mise à jour. C’est généralement plus long à lire qu’à faire. Puisque je ne m’occupe pas de la base de données, je m’intéresserais à la sauvegardes des .htaccess si j’en utilise, et toutes améliorations comme décrit dans ce chapitre.

Ensuite on désactive les plugins et on uploades le contenu de la nouvelle version de WordPress. Au choix : écraser les fichiers indiqués dans la doc, ou ne pas les écraser ? C’est un détail qui dépend un peu de l’efficacité de votre communication avec le serveur distant. Si votre connexion internet ne vous offre pas un très haut débit, si le serveur distant n’est pas très rapide, vous pouvez vous contenter d’un upload pour gagner un peu de temps sur l’ensemble des manipulations. J’utilise lftp : lftp mirror -R . (Il faut le ‘.’ qui désigne le répertoire local courant que l’on veut uploader).

Du temps que l’upload se fasse, ce qui peut prendre un peu de temps, pourquoi ne pas profiter de ce moment libre pour aller boire un thé, à moins qu’on n’aie des plugins à mettre à jour également ? C’est le cas pour moi, aussi vais-je télécharger les quelques plugins à mettre à jour.

Après la fin de l’upload, j’ai juste cliqué n’importe où dans l’interface d’administration : sur Tableau de bord. Alors un message me disant que Worpdress devait être mis à jour est apparu dans mon navigateur comme ceci :

WordPress

Mise à jour de la base de données requise.

Votre base de données WordPress est ancienne, et doit être mise à jour avant de continuer.

Le processus de mise à jour peut prendre un certain temps, veuillez donc être patient.

Mettre à jour WordPress

J’ai juste cliqué sur « Mettre à jour WordPress » et il l’a fait tout seul. Il a fait apparaître ce message en suivant:

WordPress

Mise à jour terminée

La base de données WordPress a été mise à jour avec succès !

Continuer

Il n’y a qu’à cliquer (décidément ! :D) sur « Continuer ». Et je suis de retour sur l’interface de connexion. Tout est impeccable, à la bonne place. Il n’y a plus qu’à aller réactiver toutes les extensions d’un coup. En cliquant une fois bien sûr ! 😀

Ce qui m’épate est que l’un de mes plugins a disparu : WordPress Stats. Il fallait le mettre à jour donc c’est peu important.

Ce qui m’épate par ailleurs est la nouvelle CSS de l’interface d’administration : que les onglets aient changé de place passe encore, mais la couleur bleu ciel me fera plus mal aux yeux qu’autre chose. Je vais tenter de trouver comment faire pour changer cela. Y aurai-t-il sur le grand Internet des feuilles de style alternatives pour l’interface d’administration, ou bien faut-il aller changer la couleur dans le code directement ?

Voici respectivement les looks de l’ancienne feuille de style et de la nouvelle version (Vous pouvez cliquer dessus pour les agrandir).

[singlepic=3,320,240,,center]

l’ancienne version

[singlepic=4,320,240,,center]

La nouvelle feuille de style

J’ai une nette préférence pour les couleurs un peu foncées, tout du moins pour toutes les parties qui entourent le texte. La couleur pour l’administration peut en fait être modifiées dans les préférences de l’administrateur (ou des rédacteurs… )

Publicités

#mise_a_jour-wordpress-howto