Sabayon Linux sans CD, loupé

Après avoir lu le premier billet de Mathieu Chouchane au sujet de Sabayon, j’ai eu envie de l’essayer. De Qemu avec la version 3.3b mini édition à la version 3.4 mini édition en live, je continue avec une installation sur portable PIII. Il y a 386 Mo de ram et un espace disque dépassant les 5.8 Go requis par la distribution (vu lors d’une tentative d’installation en machine virtuelle).

L’installation se fera à partir du disque dur, avec les fichiers suivants, et un bloc de texte de plus dans le fichier de configuration de Grub.

Il faut monter l’image iso en loop sur un point de montage, en mode administrateur.
sudo mount -o loop SabayonLinux-x86-3.4.miniEdition.iso /mnt/cd
Se déplacer vers le point de montage puis rechercher et lire le fichier de configuration de l’installeur.

$cd /mnt/cd
$ls
README.txt  boot  isolinux  livecd  livecd.squashfs

dans le répertoire isolinux se trouve le fichier isolinux.cfg qui contient les diverses options de boot. Dans ce fichier la ligne qui m’intéresse est celle correspondant à l’installation en mode texte, parce q’il y a le choix et que le portable sur lequel je vais installer n’est pas très puissant.

Le bloc de texte suivant dans ce fichier

LABEL text-install
menu label Start Text ^Installation
kernel /boot/sabayon
append root=/dev/ram0 initrd=/boot/sabayon.igz unionfs init=/linuxrc cdroot looptype=squashfs max_loop=64 loop=/livecd.squashfs splash=silent,theme:sabayon vga=791 CONSOLE=/dev/tty1 quiet pci=nomsi installer-text nox —

va devenir ceci dans le fichier /boot/grub/menu.lst

#Installeur Sabayon Linux
title Installeur de Sabayon
root (hd0,5)
kernel  /boot/sabayon root=/dev/ram0 unionfs init=/linuxrc cdroot looptype=squashfs max_loop=64 loop=/livecd.squashfs splash=silent,theme:sabayon vga=773 CONSOLE=/dev/tty1 quiet pci=nomsi installer-text nox —
initrd=/boot/sabayon.igz

la partition hda6 (grub nomme les partitions en commançant de 0) va donc recevoir le kernel, sabayon, sous /boot, ainsi que l’initrd sabayon.igz, quand au live CD livecd.squashfs il sera directement sous la racine du système.

Je ne pense pas avoir besoin de paramètres particuliers, mais si une erreur survenait je pourrais afficher la liste des cheat codes à l’écran sur le desktop : ils sont tous listés dans le README.txt qui est à la racine de l’image iso. (Le plan de montage est à l’intérieur… ça me rappelle quelque chose).

J’ai modifié le paramètre du vga pour qu’il corresponde à la résolution de ma machine, mais si la distribution ne supportait pas ce paramètre, je pourrais l’éditer depuis grub, le remplacer par ‘normal’ ou le supprimer.

[singlepic=1,320,240,,center]

Tableau emprunté au Guide de l’utilisateur Debian, de Cedric Lignier.

C’est prêt, je n’ai plus qu’à rebooter pour démarrer l’installation…
Tentative loupée, l’installeur n’a pas réussi à trouver son fichier de boot. 😦

Je vais essayer de l’installer depuis un CD-RW bien que le lecteur soit défectueux depuis des temps déjà. Essai annulé pour cause de doute. (J’ai n partitions avec diverses distributions, et le partitionneur a un comportement qui ne m’inspire pas confiance).

Pour finir tout en bas de l’échelle du dés-espoir, je l’ai booté en mode Live CD pur, et il n’a pas reconnu ma carte graphique, qui est une intel 830. Cette carte nécessite au choix un driver xf86-video-intel ou un xf86-video-i810. J’ai tenté d’ajouter un paramètre pris dans la liste des cheatcodes, sans résultat, l’écran reste gris à la fin du scrolling de boot.

Publicités